Nelly Moenne-Loccoz : « Je commence à cerner ce dont j’ai besoin »

Tous les snowboardeurs se rappellent de leur première chute ou leur première descente réussie en montagne. Quand plus tard ils regardent les grandes compétitions, ils ont hâte de retourner au sport d’hiver remettre les pieds sur une planche. Une spécialiste de la discipline qui vit sa passion à fond, Nelly Moenne-Loccoz, snowboardeuse française qui excelle dans le snowboardcross, a pris le temps de répondre à mes quelques questions. On ne l’arrête plus, vainqueur de la coupe du monde 2015, médaillée de bronze aux derniers Winter X Games et un podium il y a à peine quelques jours à Veysonnaz en Suisse, la jeune femme vient tout juste de se remettre d’un traumatisme crânien subi le 21 février dernier. Finalement, plus de peur que de mal pour la natif d’Annecy. Elle est motivée plus que jamais à continuer ses grandes prestations des années précédentes et a encore soif de victoires. Elle se livre sans langue de bois et nous parle de ses moments de bonheur au haut niveau de son sport, pour qui elle donne le maximum.

la-francaise-nelly-moenne-loccoz-pendant-la-finale-de-la-coupe-du-monde-de-snowboard-le-14-mars-2015-a-veysonnaz-en-suisse_5508207

Difficile de commencer 2016 après autant d’émotions l’année dernière ?

Pas vraiment difficile, simplement après une bonne saison ; tu as envie de faire encore mieux. Ce qui implique de s’entraîner plus et d’être plus performant. Ça tourne un peu dans la tête et c’est pas forcement évident à gérer à certains moments.

Tu es donc de retour d’Aspen (Colorado), quelles sont tes impressions après ces Winter X Games et ta médaille de bronze ? Raconte nous aussi ta finale où tu as failli chuter avant de venir arracher ce podium

La course des X, une étape importante dans la saison pour les sports extrêmes ou alternatifs comme le snowboardcross. C’est toujours cool d’aller à Aspen, l’ambiance et l’organisation sont différentes du circuit coupe du monde. Le tracé était un peu plus gros que l’année passée et agréable à rider. Le jour des finales il neigeait beaucoup, ce qui a ralenti la course. Il n’y avait plus qu’une ligne ce qui n’ai pas forcement un avantage pour moi. En finale je pars bien mais malheureusement je fais une faute de justesse sur un saut et me retrouve en switch (marche arrière)… Au final j’arrive à me remettre dans le bon sens de marche sans perdre trop de vitesse et aller chercher la troisième place. Aux vues des conditions et du déroulement de la finale, j’étais plutôt contente de ramener une médaille de bronze, même si l’objectif était de gagner.

db495

Bien que tu sois encore jeune (25 ans), ton palmarès force le respect, est-ce que tu t’en sers comme base pour les années à venir ?

Je commence à avoir pas mal d’expérience du sport de haut niveau, ce qui m’aide à gérer la préparation d’avant course. Malgré tout il m’arrive encore de perdre confiance facilement. C’est à ce moment là qu’il est important d’avoir un staff compétent et investie autour de soi, et je remercie mes entraîneurs, techniciens et kinés qui m’aident à rebondir.

Avec maintenant quelques années d’expérience donc, est-ce que tu penses que tu as acquis de la maturité dans ce que tu fais et es-tu plus sereine à l’approche des différentes compétitions ?

Je commence à cerner ce dont j’ai besoin en préparation physique et travaille technique sur la planche pour me sentir solide à l’approche des compétitions. En course je pense être plus lucide que lors de mes débuts.

Quels sont tes objectifs pour cette année 2016 ?

L’objectif principal de la saison est d’aller chercher plusieurs victoires en coupe du monde, ainsi qu’aux X Games. Il reste encore une étape de coupe du monde en Espagne dans 10 jours, j’aimerai bien aller gagner là-bas, après un milieu de saison en demi teinte avec un petit trauma crânien en Russie, pour bien finir la saison et éventuellement jouer le classement général de la coupe du monde.

As-tu un souvenir dans ta carrière qui te donne envie d’aller toujours plus haut ?

Quand on m’a donné le globe en Espagne l’année passée, qu’il était à moi, oui je suis prête à re-signer pour plusieurs années d’entraînements très durs pour en avoir d’autres.

nelly-moenne-loccoz-vainqueur-de-la-coupe

Un petit mot pour la journée de la femme qui se déroule aujourd’hui (8 mars) ? Est-ce que tu penses qu’il y a des éléments à améliorer surtout au niveau sportif ou dans ta propre discipline ?

Dans mon sport à proprement parler je n’ai pas grand chose à dire. Nous sommes avec les garçons tout le temps, nous suivons le même entraînement et sommes sur les mêmes tracés, nous avons les mêmes prize money etc… Alors je ne me sens pas inférieure ou délaissée.

Alexandre D.

Photos : ledauphine.com, AFP, ESPN, meltyxtrem.fr

Une réflexion sur “Nelly Moenne-Loccoz : « Je commence à cerner ce dont j’ai besoin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s