Comprendre l’autre football

A l’approche de chaque Super Bowl, on est tout excité en se disant que c’est toujours un des événements de l’année à ne pas rater. C’est juste, avec l’énorme concert de la mi-temps dont nous gratifie la ligue nord-américaine, cette année orchestré par Bruno Mars, les Red Hot Chili Peppers, Beyoncé ainsi que Coldplay, les américains ont le sens du spectacle et peut importe qu’on s’y connaisse ou non en football de chez eux, on se sera couché tard juste pour dire qu’on ne l’a pas loupé. Mais tous les ans se pose un réel problème, pour nous autres qui ne vivons pas outre-Atlantique, est-ce qu’on n’y comprend vraiment quelque chose ? Rien que le meilleur joueur du match, quelqu’un saurait expliquer précisément pourquoi Von Miller a été élu MVP de ce cinquantième Super Bowl ? Juste histoire que vous compreniez en quoi consiste une rencontre de foot US, je vais essayé de vous aider à y voir plus claire. A première vue, on se demande si ce sport ne serait pas aussi farfelu qu’un score de tennis ou que le nombre de règles au rugby, plongeons nous dedans pour vérifier ça. Voici un récapitulatif des règles du football américain.

Le football américain est un sport collectif où deux équipes de onze joueurs s’affrontent. Jusque-là tout va bien on dirait le football qu’on regarde tous les week-end. Mais voilà déjà la première particularité, en effet, avez-vous remarqué le grand nombre de joueurs se trouvant au bord du terrain. Il y a en fait une phase défensive et une phase offensive.

12695732_1677320302527271_2043771041_n
Les deux quaterbacks stars du Super Bowl 2016. A gauche, Peyton Manning des Denver Broncos. A droite, Cam Newton des Carolina Panthers.

En attaque, on doit emmener le ballon dans la zone d’en-but (comme au rugby mais sans obligation d’aplatir, il faut juste s’y trouver avec la balle en main). Pour y arriver, on a quatre tentatives. Sur celles-ci, on doit au moins parcourir 10 yards (environ 9 mètres), pour garder la possession et obtenir de nouveau quatre tentatives. Lors de cette possession, le meneur de jeu, appelé quaterback, essaye de donner le ballon à l’un de ses coéquipiers démarqués ou peut, s’il en a la possibilité, avancer lui-même pendant que ses partenaires le protège d’un plaquage. Car oui, si on se fait plaquer, la course du joueur balle en main se stoppe et donc l’avancé de l’équipe également. On repart de là où on est arrivé. Si on avance de 5 yards et qu’on se fait plaqué, arrivé à ses 5 yards, on recommence une nouvelle phase d’attaque. Lorsque l’on se retrouve enfin dans la zone d’en-but, c’est un touchdown. Un touchdown vaut 6 points. Suite à ça, un extra point est effectué, comme son nom l’indique, cela peut ajouter un point lorsque la balle est botté entre les poteaux. Cependant, un extra point peut valoir deux points si l’équipe enchaîne le touchdown sur un autre touchdown. Autre manière de marquer des points : le field goal, au lieu de venir porter le ballon d’en la zone d’en but, l’équipe peut tenter un tir entre les poteaux, équivalent du drop au rugby. Enfin dernière manière d’ajouter des points dans l’escarcelle, un safety qui est lorsqu’un joueur en phase d’attaque et en possession du ballon, se fait plaquer dans sa propre zone d’en-but.

Super+Bowl+50+Carolina+Panthers+v+Denver+Broncos+ikIT4hJiRTfl
Beau plaquage et belle défense de Tre Boston (en bleu et noir) sur Andre Caldwell (blanc) | Photo : zimbio.com

Maintenant la défense, c’est le plus facile à déduire. L’équipe en phase défensive doit contrer les attaques de son adversaire. Chaque joueur en défense doit essayer de plaquer un joueur en attaque pour éviter qu’il puisse réceptionner le ballon. Un des joueurs défensifs doit aussi venir plaquer le quaterback pour qu’il n’ai pas la possibilité de donner le ballon à un de ses coéquipiers.

Von+Miller+Super+Bowl+50+Carolina+Panthers+T092aQfL6s_l
Von Miller – zimbio.com

Von Miller a été élu meilleur joueur de la finale de la NFL. Le joueur des Denver Broncos a effectué 6 plaquages réussis ; 2 pertes de balles provoqué sur Cam Newton, le quaterback adverse des Carolina Panthers ; ajoutez à cela 2,5 sacks, un sack est un plaquage effectué sur le quaterback derrière sa ligne de mêlé, c’est-à-dire avant d’avoir pu tenter quoi que se soit.

Vous êtes désormais apte à être au cœur d’un match de football américain. D’ailleurs ça se démocratise progressivement en France donc ça devrait vous servir d’autant plus.

Alexandre D.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s